Archive | Matériels dentaires d’avant et d’aujourd’hui

Les anciens outils dentaires du 18ème et 19ème siècle

Abaisse-langue utilisé au 19ème siècle

Voici quelques-uns des outils utilisés pour l’extraction de la dent dans le 18ème et 19ème siècle. Ces outils ont fait l’objet d’une étude dans le catalogue d’instruments de Savigny, publié en 1798.

Ce livre, intitulé « Une collection de gravures », représentant les instruments les plus modernes et approuvés dans la pratique de la chirurgie dentaire, est le premier catalogue britannique à illustrer des instruments chirurgicaux.

Si les outils dentaires actuels vous font peur, ces outils des siècles passés vont vous donner des sueurs froides. En plus de l’absence d’anesthésie, les outils dentaires du 18 et du 19ème ressemblent plus à des instruments de torture ; ce qui était d’ailleurs le cas dans certains pays.

Les instruments dentaires de ces siècles passés sont surtout utilisés pour enlever les dents puisque la médecine n’était pas encore assez avancée pour pouvoir les guérir sans les arracher.

  • Au cours de la fin du 18ème siècle et du début du 19ème siècle, l’instrument le plus fréquemment utilisé pour l’extraction a été le « toothkey » ou « clé à dent ». La clé à dent possède à peu près la même forme que les pinces que l’on utilise en bricolage, avec autant de formes et de variétés que ces dernières.
    Le concept d’utilisation était simple : on prenait la dent à enlever entre les deux tiges de la pince ; on serrait fort les manches de l’outil, et on tirait d’un coup sec pour enlever la dent et pour ne pas faire durer la douleur.
  • L’instrument suivant s’appelle la « touche de printemps ». C’est un outil qui ressemble à un tirebouchon équipé d’une tête spéciale avec deux petites lamelles sur le bout. La « touche de printemps » sert à l’extraction des incisives. Les deux lamelles sur le côté inférieur sont des poinçons utilisés pour extraire les souches. Au-dessus d’eux se trouve une autre lamelle utilisée pour extraire les incisives des enfants en les élevant perpendiculairement.
  • Le dernier instrument présenté par contre ne sert pas à l’arrachage de dent. Cet outil ressemble beaucoup à un mixeur de cuisine portatif sans le fil d’alimentation et le socle de la lame de mixage, avec les deux lames placées comme des pinces. Bien que cet outil soit destiné au nettoyage des dents, il n’en est pas moins effrayant que les autres.

Ces trois outils ont été les instruments les plus couramment utilisés dans la dentisterie du 18ème et du 19ème, mais de nombreux autres outils moins courants et plus effrayants sont à explorer dans le livre de Savigny.

Clé dentaire ou tiretoire

Clé dentaire effrayante

Présentation d’un laboratoire dentaire

Via cette vidéo, vous ferez une visite guidée d’un laboratoire dentaire. Vous pourrez avoir un aperçu des équipements, des matériels, et des instruments qui touchent à l’art dentaire, cet art qui possède une histoire extrêmement riche.

Vous verrez par exemple: les fauteuils, les tiretoires, les pélicans, autant de termes désignant l’ensemble des équipements d’un domaine perfectionné.

L’idée d’un musée de la pratique dentaire a été inspirée par des chirurgiens-dentistes passionnés par leur profession. Prenez par exemple l’histoire des 3 dentistes originaires de Lyon, portant le même prénom, et décidés à faire connaître l’histoire de leur passion. C’est ce que François Brunner, François Dewars, et François Emptoz ont fait en 1979, en ouvrant un musée qui comportait des objets datant du 18ème siècle. Vous trouverez plus d’informations sur cette page.

Ces musées exposent non seulement les objets et autres outils de travail des dentistes du siècle dernier, mais veulent aussi vous immerger, vous imprégner dans l’atmosphère de l’époque.

Cependant, c’est à l’école dentaire de Paris que le 1er musée voit le jour en 1880 (le Musée Pierre-Fauchard). Malheureusement, ce musée a été fermé prématurément, et les objets exposés ont été transférés à l’hôpital Bicêtre (loin de tout, scellés et condamnés à disparaître dans des caisses). Toutefois, l’accès physique étant interdit au grand public, il fallait donc ouvrir un musée virtuel.

C’est sous l’initiative du conseil national de l’Ordre que le musée virtuel va naître, permettant aux gens de consulter en ligne des livres rares de la profession, ainsi qu’une collection de photographies triées et sélectionnées pour leur beauté et leur pertinence.

Aujourd’hui, un laboratoire dentaire a énormément changé par rapport à la version du 18 ou du 19ème siècle. Je vous invite à faire une visite via la vidéo ci-dessous: